Collection japonaise

Nathalie Ribout expérimente de nouvelles techniques graphiques, usant de plumes pour tracer les motifs. Un Hibou dans la Tasse présente à partir du mardi 13 mai sa dernière collection. Imaginé à partir de croquis rouges et inspiré par le Japon, cet ensemble de gobelets est complété de théières assorties en porcelaine de Limoges.

gobelet japonrouge4gobelet japonrouge3

gobelet japonrouge2gobelet japonrouge1

Une année explosive

La nouvelle année est déjà bien lancée. Un Hibou dans la Tasse poursuit sa trajectoire et vous souhaite une chaleureuse année 2014. Pour sa part le Hibou vous prépare une année explosive : un espace boutique plus accueillant, des invités pendant les Nuits des Arts, des cours de tournage en céramique du jeudi au samedi, des ateliers et de nouvelles créations à venir côté théières et tasses. A très vite !

Mug explosif1

Le Hibou amoureux

Vous avez un coeur gros comme un hibou? Rien de tel que la porcelaine pour lui dire que vous l'aimez. Pour la Saint-valentin, le Hibou a réédité sa série fétiche de mugs décorés de petits poissons japonais, l'idéal pour se réchauffer en tête à tête. Sinon, pensez aussi au Pass Découverte pour découvrir le tournage en amoureux.

Fleur porcelaine

Portrait de Nathalie Ribout

mug nu sept132La ville de Roubaix met Un Hibou dans la Tasse a l'honneur dans sa dernière newsletter shopping, diffusée le 30 octobre 2013.

"Un Hibou dans la Tasse… Quel nom intriguant ! Mais que se cache-t-il dans cette enseigne ?

Un Hibou dans la Tasse, c’est un atelier tenu par Nathalie Ribout, céramiste d’art. Lieu de création et d’exposition implanté à deux pas du Musée La Piscine et de la Gare Jean Lebas, cet endroit est rempli de trésors en grès ou en porcelaine. Une fois le pas de la porte franchi [...]."

Lisez la suite ici

 

Des larmes de Hibou

 Sylvain aout 2012 400

C'est avec beaucoup de chagrin que toute l'équipe d'Un Hibou dans la Tasse salue la disparition de Sylvain Villez. Archisan, comme il aimait à se définir, il avait opéré un truculent mélange entre l'architecte qu'il était de formation et l'artisan à multiples facettes qu'il était devenu. Chaque rencontre était pour lui source de richesses et nourrissait sa vie, tout autant que sa générosité de coeur.

Illustrateur, ébéniste de talent, philosophe et poète, il plaçait la Nature et l'humain au centre de son attention et de ses travaux. Ses recherches l'avaient mené à travailler le bois dans des assemblages géométriques, inventifs et précieux, tout autant que le tournage traditionnel du bois. Il prenait ainsi plaisir à imaginer et façonner lui-même des meubles habillés de la simplicité du quotidien : tables hautes ou basses, chaises, rocking-chair, ... Sylvain Villez exposait à Roubaix sa toute dernière table basse quand il nous a quitté brusquement.

Bon vent à toi, Sylvain, ton sourire rayonnant suivi d'un rire éclatant et tes bras grands ouverts en signe d'accueil nous manquent déjà.